Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 15:12

Le collectif Parlemu Corsu présidé par Micheli Leccia, a choisi Cervioni et l’Adecec comme cadre de sa dernière réunion désignée sous le nom de « stonda corsa ». Des réunions mensuelles dont l’objectif est d'encourager à la pratique de la langue corse, de la manière la plus naturelle et spontanée qui soit. 
A Cervioni, où les membres du collectif ont été reçus par ceux de l’association Adecec, la mise en pratique de cet objectif s’est faite après avoir suivi la visite guidée en langue corse du musée ethnographique et partager un « spuntinu » aux saveurs traditionnelles entre « panzetta arrustita è bugliticce ».

Cette journée s’est inscrite dans le droit fil des « stonde » organisées sous l’égide du collectif Parlemu Corsu depuis le mois de décembre 2007, à la rencontre des populations des différentes « pieve di Corsica ». A Cervioni, le thème de discussion étant « a vita oghjinca in Costa verde » a permis de découvrir ce territoire émergeant, avec les paradoxes d’une identité toute aussi émergeante, « trà mare è monti ». Pasquale Ottavi, membre du conseil d’administration de l’Adecec orchestrait le débat où des thèmes comme la toponymie et la manière de vivre en Costa Verde ont été longuement abordés, sans occulter la philosophie première de cette « stonda » : un moyen pour le Collectif de pérenniser sa démarche et de promouvoir la pratique du corse en tout lieu.



U culletivu parlemu corsu

 Il rassemble des personnes de la société civile fortement attachées à la langue corse qui ont décidé de se mobiliser pour lui permettre de retrouver sa place naturelle dans la société. Leur démarche est née d’un constat très négatif sur l’état de la langue, enseignée comme une langue étrangère sur sa propre terre et dont l’usage, dans la rue devient de plus en plus artificiel. Ce collectif est une association militante, qui regroupe à la base des professeurs de langue et culture corses, conscients du fait que l’école seule ne peut sauver la langue mais uniquement participer à son sauvetage. Ces professeurs ont imaginé un plan de développement de la langue dans la société entière.

Le collectif « Parlemu Corsu » entend rassembler le plus de monde possible de façon à montrer que la population est prête à se mobiliser pour sa langue, par delà toute idée partisane. Son leitmotiv « ci vole à salvà a lingua corsa » est en marche, considérant que la langue appartient à tous et que son épanouissement est l’affaire de tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by . - dans ADECEC
commenter cet article

commentaires

Articles Récents