Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 19:03
vincent
A Corsica hè trista... a Corsica hè in dolu. L'avucatu bastiacciu Vincente Stagnara hè partutu per l'altru mondu. Un millaiu di persone, parenti, amichi, avucati, militanti, l'anu accumpagnatu à u so locu di riposu, in Ersa. U populu corsu pienghje l'amicu, u militante, u difensore di a lingua corsa, l'umanistu, omu di gran valore. Riposi in pace amicu.

Repost 0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 17:56


Hè ufficialmente slanciatu u primu premiu Orezza di literatura corsa chi serà rimessu di ghjunghju 2009 nant’a u situ di l’acqua  acitosa. A sucietà di l’acque d’orezza adunita à l’edizione Cismonte e Pumonti/Matina Latina, cù a participazione di l’Adecec, anu decisu di creà issu premiu per fà scopre talenti novi, svegliendu a brama di scrive in lingua nustrale.

A ghjuria si cumpone di Iviu Pasquali (presidente), Ghjiseppu Leoni, Pantaleone Alessandri, Marceddu Jureczek, Lisandru Muzy è Stefanu Pergola.

Cuncernendu u regulamentu, u puntu principale per ogni participanti,  hè d’un’esse mai statu editatu. U premiu hè apertu à tutti, da 7 a 107 anni. I scritti di i zitelli è quelli di i maio’ seranu ricumpensati staccatamente.

Ben intesu i scritti devenu esse in lingua corsa, da qualchi pagina à  un’ottantina, mandati per posta o per mail, nanz’à u 31 dicembre 2008.

Per posta à l’indirizzu,  Premiu Orezza di literatura corsa, S.N.E.E.M.O, Acqua Acitosa, 20229 Rapaghju.
Per mail à info@orezza.fr .

I participenti ponu scrive à modu soiu, nant’à u sugettu di a so scelta, ch’ellu sia in puesia, in prosa o di manera libera.

A ghjuria dumanda à i maestri e prufessori d’incuraggi’ i so  elevi à cuncorre à issu premiu. Ognunu hè invitatu à dassi di  rimenu per a scrittura in lingua corsa. Per sapenne di più, bisogn’à scrive à Iviu Pasquali,à l’indirizzu mail di a sucetà  di l’acque d’Orezza.

Repost 0
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 17:18
NX4E9197.JPG
Un stage d’immersion dans la culture et le patrimoine corses est organisé du 10 au 17 mars, sous la direction de Jean Castella, dans le cadre de la Route des Phéniciens.
Une quinzaine d’étudiants d’un lycée hôtelier de Sicile, encadrés par un groupe d’étudiants guides-interprètes de l’Université de Corse découvrent à cette occasion les
particularités de l’île et ses diversités de goût. Leur programme a débuté  à Cervioni avec la visite de la Cathédrale Saint Erasme et de son orgue, la visite
du musée ethnographique de l’ADECEC, et une dégustation des spécialités locales  à base de noisettes réalisées par l'Atelier de la Noisette de Charles Sforzini et la Biscoteria Laetizia d’Alain Défendini. Etaient également présents Pierre Dolfi (Haute Corse Développement) et Patricia Cesari (Chambre de l’Agriculture) pour parler de la filière noisette aux côtés d’Alain Piras (trésorier de l’association A Nuciola et producteur). Une matinée qui s’est achevée au restaurant U Casone où les participants ont pu savourer un menu à base de noisette, confectionné par le chef Pierre Occhioni.
Repost 0
6 août 2007 1 06 /08 /août /2007 10:57

Ghjacumu Fusina au premier plan et le public et les auteurs au second.

Cette année, les prix ont été décernés à Ghjiseppu Turchini (premiu di u libru corsu) pour "Ci hè da ride. Piccula racolta di stalvatoghji ridiculi nustrali" et à Evelyne Luciani, Louis Belgodere et Dominique Taddei (prix du livre corse) pour "Trois prêtres balanins. Au coeur de la révolution Corse".
Jean-Claude Morati ("Spirginate di roba nostra"), Petru Vachet-Natali ("Monografia è tupunumia di Ficaghja"), Paul Vecchiali ("Les Frontières de l'aube") et Jérôme Ferrari ("Dans le secret") ont obtenu la mention spéciale du jury.

 

Le mot du maire de Cervioni

Pierre-Louis NICOLAI :
Dans sa promenade itinérante, le jury du « Livre Corse » a choisi Cervioni pour l’édition 2007 de sa remise des prix. Ce choix m’honore autant qu’il honore notre village. Cette association récompense les écrivains en langue corse et en langue française. Il nous est apparu opportun d’être cette année le théâtre de cette journée dédiée aux lauréats, dans la cour du musée de l’Adecec  où culture et patrimoine vont rimer durant quelques heures avec littérature.

La première tranche des travaux de rénovation du couvent Saint François vient d’être terminée.  Il s’agit d’une étape essentielle vers la création du futur pôle culturel de la Costa Verde qui rayonnera depuis de notre commune. La remise du prix du livre corse s’inscrit parfaitement dans cette démarche. Pour notre plus grand bonheur à tous.
 

Felicitazioni à i premiati.

Vi pregu à tutti di passà una bella stonda in Cervioni.

 


 
Ghjiseppu Turchini remerciant le jury après avoir reçu le prix du livre corse en langue corse.


 

 Spirginate di roba nostra 
Jean-Claude Morati - Ed C.O.R.S.E. : 
Só parechji anni ch'ellu scumbatte Ghjuvan Claudiu MORATI per tramandaci cun garbu una memoria schietta, chí a nostra s' affiacchisce. Prima cù u babbu, Mariu, ci dete tesori di lingua, fatti è usi antichi di a vita campagnola. Oghje, cun più di mille è centu pagine di ste "spirginate", ci porghje una racultone di millaie di spressione cummentate .
Quelli chì à li provanu ad ampará u corsu truveranu, spiegati è tradutti, parulle è detti dà arricchisce u so lessicu principiante, i più avvezzi, bramosi di scopre detti scurdati o mai intesi, ci sculunneranu, smaravigliati, pruverbii è strocciuli à voline più, cun paragoni, riferenze è citazione. É una campa di ciuttassi, cummossi in sta divizia di roba nostra. Spessa dispettosa, sempre spiritosa in una lingua tantu fiurita.
Una scappellata à l'autore per avecci fattu stu rigalu. Un solu dispiacè s'ella fussi cuncessa à l'insignente di corsu di dà u so parè : l'urtografia ùn appia a cuerenza ch’ella si merita st'opera maestra.

 
Ghjermana De Zerbi

 

 


 

 
Evelyne Luciani remercie le jury pour leur avoir attribué le prix du livre corse en langue française. 


 Monografia è tupunumia di Ficaghja - Petru Vachet-Natali - Ed Anima Corsa :

On connaissait le poète, le parolier d'Antoine Ciosi et des Muvrini, le poète inspiré, tour à tour émouvant et facétieux (on n'a pas oublié l'humour de son « Lamentu d'un pueta delusu » et la réponse de Roccu Multedu qui vaut toutes les éloges : 
« Malgradu ciò che vo pensate 
« L'aghju trova canterina 
« Cantareccia è incantadora 
« La nostra musa latina » 
Et voici que celui qui fait chanter la langue en ritournelles et chansons se révèle dans son dernier ouvrage un chercheur pointilleux et inventif. C'est toujours le même amour « pe'u paese è a lingua nustrale » qui anime sa quête. 
Sa monographie constitue un « inventaire amoureux », répertoire exhaustif du patrimoine historique, linguistique et artistique de Ficaghja. 
Mais si l'auteur s'investit dans de multiples «dénombrements», c'est en poète qu'il «nomme» les lieux de Ficaghja et de ses environs. Il épelle « un santacroce » (alphabet d'amour). 
L'originalité de son travail tient en trois points :

-  La recherche est conduite en langue corse.
-  Elle est animée du souci de « recorsiser » (sculunisazione tupunumica) tous les noms de lieu qui ont été déformés sous l'influence du toscan et du français et par l'usure du temps. Il est ainsi procédé à une sorte de "toilette linguistique» qui abouti à une « résurrection » et à un nouveau baptême de la langue. 
- Elle représente « u spechju di quasi tutta a storia di u nostru paese ».

Sa méthode a un autre mérite, celui de pouvoir servir de modèle à des travaux de toponymie.

Marie-Jean Vinciguerra

 


 

Repost 0
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 21:30

Comme vous avez pu le constater récemment, le déploiement du très haut débit en Corse est en cours et les travaux pour sa mise en place dans le courant de l'année se poursuivent.

La pose des fourreaux qui accueilleront les fibres optiques (dans le cadre de la desserte du NRA de Cervioni) est terminée. Le génie civil d'une longueur de 5 km (D71) a été réalisé avec une trancheuse.

Pour plus d'informations sur l'évolution du réseau haut débit en Corse : http://rhdcor.mitic.corse.fr/ .




source : RHDCOR (MITIC) - Sébastien Mattei

Repost 0
Published by Luc VADI - dans Informations
commenter cet article
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 17:03

 


L'ensemble portuguais des Rencontres Musicales de Méditerrannée a fait une halte au musée de l'ADECEC.

Repost 0
Published by Luc VADI - dans Informations
commenter cet article
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 17:59

Le jury

Le concours de Paghjelle s’est tenu durant deux jours, à Prunete, en plaine de Cervioni. Il était organisé sous l'égide de l'associu l'Anima Corsa .

 

Cette manifestation qui devra se pérenniser les années à venir, s'est déroulée en deux temps.


 

Le premier jour, les organisateurs ont organisé un débat sur le thème du chant comme vecteur de transmission culturelle. La soirée devait se poursuivre avec A Spera di l’Avvene qui a en outre assuré la sonorisation des deux journées.

 

Lors de la deuxième soirée du programme, la buvette laissait fuser quelques improvisations (chjam’è rispondi) alors que débutait « LE CONCOURS ».

 

Authenticité et recherche de racines, des thèmes chéris par tout un public venu nombreux assister à la joute.

 

La traduction était sur la scène, des moments forts avec la participation de trois « gamines », Angelina, Marina et Silvia qui ont décroché un prix spécial et un cadeau spontané de la mairie de Cervioni offert par Pierre-Louis Nicolai.

 

Pour ce premier festival, l'associu avait choisi un jury de personnalités en la matière, et présidé par Petru Guelfucci entouré de Tintin Navarri, Ghjuvan Petru Ristori, Batti Manfruelli, Christophe Mac Daniel, Feli, et Mathieu Maestrini.

 

L'animation de la soirée était confiée à Roland Frias animateur hors pair, et la promotion assurée par la radio Voce Nustrale.

Deux passages ont été nécessaires pour laisser le temps au jury de trouver ses marques et trancher. Ce n’est jamais facile, mais il faut un gagnant et c'est l'équipe orezzinca Cristini-Giamarchi et Casta qui l’a emporté.

 

Le second prix a été à l'équipe d'Eric Gineste, Pierre-Jé Medori et Gilles Bredache pour sa parfaite musicalité.

 

Somme toute bien que décidé dans la précipitation avec certaines hésitations, le concours a été une réussite, on n’ajoutera pas « pour une première », pour ne point dévaluer la soirée. Mais ajouter que d’autre Cuncorsi di Paghjelle suivront, est une évidence et un souhait général.

 

D’ailleurs, comment La Costa Verde et son parterre d’animation pourrait laisser filer une manifestation du terroir à la qualité évidente de référent et un rendez-vous estival ?

Repost 0
Published by Jacques PAOLI - dans Informations
commenter cet article
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 18:15

Dans le cadre des travaux d'élaboration du plan de développement et de diffusion de la langue corse par le "Cunsigliu di a lingua è di a cultura corsa" (CLCC), créé récemment par la Collectivité Territoriale, des journées de rencontre sont programmées dont la thématique cible la langue corse dans la société.


A Cervioni, en partenariat avec l'ADECEC, c'est la question de la place de la langue dans les médias qui a été débattue, en présence de tous les professionnels des médias de Corse, publics et privés, écrits et audiovisuels, qui s'intéressent au développement et à la diffusion de la langue corse dans la société.

Repost 0
Published by Jacques PAOLI - dans Informations
commenter cet article
17 octobre 2005 1 17 /10 /octobre /2005 00:00

Les vieilles voitures au musée de l'ADECEC, à Cervioni


Le patrimoine automobile se promène dans les villages. Jean Charles Costa avait convié ses vieilles voitures avec ses propriétaires à une ballade de découverte. Ainsi sous la conduite de Paul Bellagamba et Pierre-Louis Nicolai, maire du village, les collectionneurs, avec leurs épouses et enfants ont pu visiter le musée de l'ADECEC à Cervioni, avant l'apéritif de rigueur, place de l'église et le repas pris en commun au couvent Saint François de Cervioni.


(A gauche: Paul BELLAGAMBA - A droite: M. le Maire Pierre-Louis NICOLAI)

Photos Jacques Paoli

Repost 0

Articles Récents