Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 11:11

AG2014-blog1

 

Discours du président Ghjacumu Paoli 

Allons nous débuter cette AG comme toutes les AG qui se tiennent cette année CAD : « Nous subissons de plein fouet la crise et des mesures restrictives s’imposent è cætera è cætera ». Même pas car nous sommes réduits à une portion congrue de ce que devait être notre fonctionnement dans de beaux locaux rénovés et du matériel au top niveau.

Avec un musée resplendissant au vu de sa valeur et des « gens » pour s’en occuper. Non rien de tout ça, simplement du militantisme qui s’épuise faute de renouvellement et qui est remplacé par un produit nouveau : le fonctionnarisme militant. Qui s’en plaindrait ? Sauf que nous aimerions donner à nos employés, si dévoués, le salaire qu’ils sont en droit d’espérer. Ne prenez pas ces propos pour des notes défaitistes, ils sont simplement une mise au point pour indiquer dans quels direction vont dorénavant porter nos efforts.

Et, il s’agit de trouver des partenariats efficaces pour l’ADECEC. Pas dans l’immédiat de l’instant, mais l’avenir doit se bâtir à présent et l’ADECEC mérite mieux que ces salles obscures où l’on vient à peine et pas entièrement de colmater les courants d’air. Nous exposerons nos besoins réels aux autorités de tutelles, feront les concessions nécessaires et essayerons surtout en ce qui concerne le musée de trouver une solution pérenne qui satisfasse tout le monde. Dès à présent un appel est lancé aux bonnes volontés pour se manifester dans la gestion du musée et les tâches courantes de l’ADECEC.

Pour ceux qui veulent leur rond de serviette, la table est mise. Le Conseil d’Administration que je félicite pour sa constance et son application a besoin d’être élargi.

Soyons conscient que parmi le personnel, il nous manque une personne à la radio et une personne à la diffusion de la langue, interventions extérieures, cours de corse, … en auxiliaire de radio et communication. Nous n’en avons pas les moyens et il faudra se les donner.

Cependant l’ADECEC ne peut fonctionner qu’avec l’apport de gens de bonne volonté, et il ne faut pas perdre de vue cette notion. Sachant que le CA dans son ensemble est composé de bénévoles qui sont rarement défrayés, et c’est un constat négatif que je porte là.

Ci vole dunque à fà sforzi per facci ricunosce di più, ancu « si nous subissons la crise de plein fouet ». Mi pare ch’avimu accoltu u giru di Francia, bellissimu scopu, ma allora i mezi in qualchi locu ci sò. Un bon investissement reste quand même un investissemnt. Sopra tuttu chì ciò che no vulimu ghje poc’affare.

-> O ùn ci sapemu micca vende o valimu pocu.

Ci vole dunque à andà torna inde « Cors’active », fà un prughjettu seriu è difendellu.

Eccu induve no nè  simu.

L’annate passanu, e decine d’anni … è simu sempre quì, avà ci vole à apruntassi per dopu, per dopu dumane.

Avant de continuer permettez moi de remercier sans ordre établi tous les membres cotisants qui nous honorent de leur confiance, les organismes qui nous soutiennent financièrement, François Tiberi, notre expert comptable, Paul Giacobbi et la Collectivité territoriale de Corse particulièrement attentifs à nos projets. Joseph Castelli, le Conseil général de la Haute-Corse et la conseillere générale de Campuloru-Moriani Henriette Danti. Ne prufitu per rende omagiu à Pierre-Louis Nicolai chì ci ha sempre sustenutu. Un dubiteghju manc’apena chì Henriette ne farà altretantu. J’associe à mes remercicements la mairie de Cervioni et son premier magistrat Marc-Antoine Nicolai membre du Conseil d’Administration qui nous représente aussi à la CTC, ainsi que Marie-Thé Olivesi pour la mairie de Santu Niculaiu di Muriani.

 

Le café littéraire qui s’est tenu au Casone le 30 novembre 2013 a démontré s’il en était besoin que notre société souffre d’une fracture, non pas numérique comme il en était question un moment, mais tout à l’inverse. Et je vais sans doute vous surprendre en énonçant des vérités que vous côtoyez au jour le jour..

Jamais communication n’a été aussi néfaste au partage et à la communication.

La communication s’est faite à sens unique, en distillant une source vers un ensemble sans possibilité d’intervenir. Sauf à éteindre la source malfaisante. On écoute dans un silence absolu des innombrables hauts parleurs qui diffusent un savoir tout aussi attirant et séducteur qu’inutile.

La fracture que la société corse subit sans y être préparée est la fracture sociale, celle de la communication vraie, celle qui fait écouter l’autre, parler à l’autre. Nul n’enferme l’individu autant que la communication. Car sensée provoquer l’ouverture de l’esprit, en réalité elle plonge l’individu dans une sorte de torpeur comme peuvent si bien le faire certains breuvages lointains ou dérivés chimiques proches.

Nos villages sont doublement vides de leurs habitants, car invisibles fuyant le contact, ne communiquant que par silicium interposé. Créant et inventant à vau l’eau (1) toute barrière visant à ne pas sentir l’haleine du voisin.

Je suis un de ceux la, un de ceux-ci. Croyant inventer, créer, vivre et voyant que l’humanité se détache de moi sans pouvoir y échapper.

En Nouvelle-Zélande les enfants jouent avec des anguilles de plus d’un mètre qui vont ensuite partir, se reproduire et mourir. Le monde est peuplé de prédateurs, si l’homme n’en bouleverse pas l’ordre les prédateurs sont des régulateurs.

Ne pas devenir comme l’Ile de Pâques, l’Ile aux statues du Pacifique, dévastée par les hommes et les rats qu’ils y ont amenés. Un mystère pendant des décennies sinon plus. Une explication rationnelle veut que ses habitant ont tout dévasté en sciant au sens propre la branche où ils étaient assis pour transporter et construire des statues avec tout le bois de l’île alors que les rats ont dévoré la dernière graine de l’arbre. Il reste près des statues géantes un phare habité et le chargé de mission.

A titre d’information le chat du gardien a dévoré le dernier oiseau d’une espèce rare qui peuplait l’ile, il en reste des exemples empaillés et griffés dans quelques musées anglais.

Allora iè ghjè impurtantissimu di parlà corsu, ma hè ancu di più impurtante di parlà, da bocca à orechja, ancu s’ellu puzza l’ansciu. Vorrebbi chì, senza portà ghjudicamentu nantu e pratiche d’ognunu, facimu un sforzu per un veru « sparte » cumè lu dice issu dischettu di i nostri amighi di Canta u Populu Corsu.

Ci simu chjusi in u apertura tamanta, : u mundialisimu.

Senza parla à u vicinu. Averemu tante cose à piattà, à copre, a fascia, chì fughjimu a ghjente. In i tempi passati una spressione digia : quessi so prunellacci, venia à dì ghjente chì stà a u Prunellu (trà mezu à ortale d’alisgiani è u Cotone), ghjente à pena salvatica à forza di campà soli, senza vere à nimu.

O sino ghje ancu peghju, serebimu tutti impiastrati dà una spezia d’autisimu, di ripiegu nantà se stessu. On vivrait dans une bulle qui protège  et isole notre conscient et notre subconscient.

Iè a so.

Dite, ma chì anu a vede tutte ste prugantule cù l’assemblea generale di l’ADECEC ? Pocu è assai cum’è tuttu ciò chì ci ingira.

L’ADECEC ghjè fatta di ghjente chì aspetta, è oghje ùn so micca so rispundimu à sta dumanda. Un sò micca se no travagliemu in zanu.

Ci sò i risultati, ghje vera, ma seranu quelli aspettati ? Forze si, forse no.

Certi diceranu ùn ci vole micca à dubità. Eiu dicu, ci vole sempre à rimetesi in causa, per fà megliu, per prupone, per spurgulà l’ochji è e mente. Ma, mi dicerete ùn ghjè u scopu di l’ADECEC, ùn si ne parla in di i statuti. Inno, ma si ne parla quì.

Chì simu, quale simu, di quale ne simu, ne simu sempre à sta cumeria di u perche. E l’urigine di u mondu u po esse issa bella è brutta pittura sposta à u museu d’Orsay. Perchè induve a volite mette ?  In chjesa ?

Si ne po ride, ma 2014 ghje in marchja, a cuuficialità in bona strada, se no vulimu-  è micca - s’ellu si po.

A nostra lingua un po esse un porta bandera, ma solu a bandera sotta quella ci mettimu tutti. Tutti inseme uniti per a cuuficialità.

AG2014-blog2.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by . - dans ADECEC
commenter cet article

commentaires

voyance mail gratuite 06/09/2016 17:19

Ton blog est vraiment génial, je tenais à te remercier pour l’aide que tu apporte.

Articles Récents